INTERVENANTES

Marion Augusto. Après des études aux Beaux Arts de Rennes puis différentes expériences au sein d’associations culturelles, Marion Augusto poursuit ses recherches poétiques, individuelles et collectives en récoltant les fragments de ses rencontres, réelles et imaginaires, à travers différents médiums ( photographie, dessin, texte …). Elle explore la performance au sein du collectif A.R.M (avec Maëlle Bertrand et Lorraine Vivien) et développe avec l’association Épitome, une cellule d’expérimentations qui a pour but de produire et soutenir des initiatives artistiques, hybrides et militantes. Site : www.mariongusto.com

 

Alexandra Badea est auteure, metteure en scène et réalisatrice. Elle a publié sept pièces de théâtre et le roman Zone d’amour prioritaire à l’Arche Editeur. Ses textes ont été joués entre autres au Théâtre National de Strasbourg, au CDN de Reims, CDN de Saint Etienne, au Festival d’Avignon 2013. Ils ont souvent fait l’objet des créations radiophoniques à France Culture. Ses textes sont traduits et montés en plusieurs pays du monde. Alexandra Badea a eu le Grand Prix de la Littérature dramatique en 2013 pour Pulvérisés et elle est depuis janvier 2016 Chevalier des Arts et des Lettres.

 

Maëlle Bertrand : Créatrice de formes multiples, elle explore la société pour faire éclore dessins, écrits, performances, vidéos, photos et autres mises en scènes, dans une volonté brûlante de prendre part au monde qui l’entoure. Formée à l’école des Beaux-Arts de Rennes, elle obtient ensuite une licence en danse à l’université Paris VIII lui offrant de nouveaux outils pour réfléchir l’humain. Elle travaille aujourd’hui à différents postes dans plusieurs collectifs artistiques et militants : la compagnie la Boîte Blanche, l’association Epitome, le collectif 3francs6crew, A.R.M et Sauvage. www.maellebertrand.jimdo.com

 

Claire Barrabes, sort de l’ESCA (Ecole Supérieure des Comédiens par l’Alternance) à Asnières sur Seine en 2013. Elle y travaille sous la direction d’Hervé Van der Meulen, Laurent Serrano… En 2010, elle joue dans Dom Juan de Molière mis en scène par René Loyon (Molières 2011). Depuis 2013, elle travaille sous la direction de Vincent Tavernier dans L’Illusion Comique, Les Fourberies de Scapin…. Claire incarne Françoise Sagan dans La Bande du Tabou (Prix de la meilleure mise en scène Festival Anjou 2014-Avignon 2015). Egalement autrice, Claire signe Dis camion ! (Prix CNT-Aide à la Création 2013). Elle écrit à la Chartreuse-CNES sur le viol comme arme de guerre: Deux qui la tiennent…. et Le Jardin des simples.
Son texte pour adolescents et adultes, Monstrantrop traitant d’écologie, est accueilli en résidence à la Faïencerie  (janv. 2016). Pour la saison 2014-2015, elle décroche un compagnonnage DRAC-DGCA et travaille sur une commande de la Cie RL sur la violence de la richesse 7 milliards damnés, lu à la Maison des Métallos (sept. 2015). Claire participera au festival Terres de Paroles (avril 2016), pour le projet Looking for Laodamie, work in progress autour du matrimoine, après une résidence à La Chartreuse (avril 2016). Au cinéma elle joue sous la direction de Benoît Magne dans L’Inattendue, récompensé à l’International Film Festival de Los Angeles en 2009.

 

Emma Broughton. Après avoir travaillé comme sociologue sur la question des politiques migratoires et de leur dimension économique, Emma Broughton se consacre aujourd’hui au travail sonore – créations musicales et radiophoniques – et développe le média de l’organisation SINGA, Trait d’Union, dont l’objectif est de raconter l’asile différemment.

 

Françoise Cousin : Après un Deug Arts du Spectacle à la Sorbonne Nouvelle, Françoise Cousin suit en 2000 une formation de comédienne au Conservatoire de Paris. Elle travaille au théâtre et au cinéma et met en scène en 2007 4.48 Psychose de Sarah Kane. Elle est membre du Collectif A Mots Découverts et travaille régulièrement pour Radio France. Elle mène des ateliers théâtre dans différentes structures: facultés, conservatoire municipal de Paris, lycées, L’Unam à Mexico DF, à la prison de Bois d’Arcy avec Marina Damestoy.

 

Marie Coustaury est comédienne, formée aux ‘Ateliers du Sudden’ sous la direction de Raymond Acquaviva de 2009 à 2012. Elle participe au festival de Bonifacio, y joue dans « Lysistrata », d’Aristophane, et « Le songe d’une nuit d’été » de William Shakespeare en Juin puis jusqu’en février 2013 à Paris.

Elle suit ensuite, au sein du théâtre de la Colline, un stage de dramaturgie, qui la mène à accompagner la mise en scène par Stanislas Nordey de « Par les villages » de Peter Handke, au festival d’Avignon 2013, durant lequel elle rencontre Marina Damestoy. Elle reprend quelques mois un rôle au théâtre du funambule et travaille à la diffusion de la pièce « CMMN SNS PRJCT-France ». Puis, elle intègre l’Ensemble « Esprits Libres » avec lequel elle joue, « Antidote » une création d’après ‘Intérieur’ de M. Maeterlinck, qui se jouera à Paris, Bochum en Allemagne,ainsi qu’à l’occasion du Festival « Théâtre en Liberté » à Montferrier-sur-Lez (34), crée par son metteur en scène, Daniel Monino. Pour la 5ème édition du Festival, en Août 2015, elle joue dans « Médée » de Corneille, mise en scène par Jérémy Ridel, avec lequel ils créeront prochainement pour Janvier 2017 à Vanves, « Casimir et Caroline » d’Odon Von Horvath. Après avoir joué cet été, Août 2016, « Rédemption, ou l’oubli de la Terre », une création d’après ‘Les Troyennes’ de Sénèque, mise en scène par Daniel Monino.

 

Marina Damestoy : Auteure, illustratrice de presse, peintre, metteur en scène, militante à l’origine du mouvement social « Génération Précaire » et co-initiatrice de « Jeudi-noir », Marina Damestoy met actuellement en scène Monsieur Cloche et deux des textes issus d’AMO, un triptyque sur la femme contemporaine en état de résistance. Elle travaille aussi en mode « tout terrain » dans l’espace public dans un esprit de co-création avec les citoyens. https://marinadamestoy.com/

 

Chloé Lavalette. Écrivant une thèse sur la nudité dans les scènes contemporaines, elle s’intéresse aux corps politiques et à l’interconnexion entre l’espace public et l’expérience esthétique. Jeune comédienne et metteuse en scène, elle impulse suite à la proclamation de l’état d’urgence la création de la Veille artistique et citoyenne, collectif qui vise à la réappropriation du débat, de l’action et de l’espace publics.

 

Lise Martin est auteure, comédienne et chargée de cours à L’Université Paris 7. Elle a écrit plus d’une vingtaine de pièces. Ses textes sont publiés aux éditions Lansman, Raphael de Surtis, Lafontaine, Crater, Théâtrales… Elle a reçu plusieurs distinctions et bourses : Fondation Beaumarchais, CNL, SACD… Sa pièce « Terres ! » a été nominée aux Molières. Elle anime également de nombreux ateliers d’écriture.

 

Anne Monfort, metteur en scène, travaille sur textes d’auteurs contemporains (Falk Richter, Sonia Willi, Samuel Gallet, Ulrike Syha) et sur des formes plastiques. Son théâtre est une démarche d’essai, alliant le documentaire et la fiction selon des systèmes de montage et de fragmentation qui laissent libre place à l’imaginaire du spectateur. http://www.dayfornight.fr

 

Clotilde Moynot : Actrice, Metteur en scène, animatrice et chroniqueuse radio. Après deux ans aux Ateliers des Quartiers d’Ivry avec Antoine Vitez, elle part se former aux arts et techniques du théâtre à Brandeis University, aux USA. À son retour, elle effectue des stages auprès d’Ariane Mnouchkine, Patrice Chéreau, et Andréas Voutsinas. Elle entame ensuite un parcours professionnel d’actrice et de metteuse en scène axé sur la création théâtrale contemporaine et la musique. Ce parcours la mène de spectacle de rue en théâtre national et de cabaret en chapiteau, en France et à l’étranger. Depuis 1990, elle est responsable des projets artistiques de la Compagnie Pièces Montées et y mène des projets de co-création artistique avec les habitants dans le domaine du théâtre, du chant, du conte et de l’audiovisuel. En 2005, elle a fondé le collectif artistique Femmes de Plume, dans le but de promouvoir les écritures théâtrales de femmes et de renouveler les représentations féminines à la scène. Depuis 2006, elle est membre du comité de lecture indépendant À Mots Découverts, autre collectif artistique qui accompagne le travail des auteurs vivants à travers l’organisation de chantiers d’écriture et de lectures publiques. En 2015, au terme d’une formation à l’INA, elle a obtenu le Certificat de Qualification Professionnelle d’animatrice radio avec le prix spécial du jury. Elle effectue depuis des missions ponctuelles pour diverses antennes associatives et privées, dont Aligre FM.

 

Marie Piemontese, collaboratrice artistique et actrice référente de la cie Louis Brouillard-Joël Pommerat, également auteure et metteure en scène au sein de la cie Hana San Studio www.hanasanstudio.com. Elle prépare actuellement Qui déplace le soleil / Les lignes imaginaires, deux projets en écho sur la notion de frontière, qui réinterrogent aussi la manière d’approcher les spectateurs.


Adeline Piketty est comédienne et auteure. Elle monte en ce moment son texte Poil à gratter sur une femme SDF. Dans un seule-en-scène sous la direction de Laurence Campet, elle y explore sa folie.


Nathalie Rafal. Auteure, actrice, pédagogue et praticienne Feldenkrais, Natalie Rafal est artiste associée à la compagnie les Chants de Lames pour laquelle elle écrit notamment les textes. Elle écrit aussi pour d’autres compagnies. Ses pièces s’adressent tant au jeune public qu’au tout public et font toutes l’objet de mises en scène. Elles sont lauréates de prix, concours et Comité de Lecture et sont publiées chez Lansman et aux Cahiers de L’Egaré. Ses créations ont été soutenues par ARCADI, le conseil général du Var, l’ADAMI et la SPEDIDAM. Natalie est membre EAT et de la SACD.

 

Claire Ruppli : Comédienne, elle écrit, et réalise aussi des documentaires. Parlant les langues étrangères, elle s’intéresse à la langue qu’elle ne connaît pas, pour en extraire toute sa poésie, de vie, d’altérité, d’inconnu. Son implication dans la Brigade d’Auteurs se situe au niveau de la rencontre de l’étranger, de l’humain, de la recherche d’un autre langage, comme récolteuse de mots, de sensations, d’inimaginable parce que vécu.

 

Anne Saulay est auteure de fiction et administratrice du Sénat. Elle enseigne en filière culture du Master Affaires publiques de Sciences-Po et y coordonne le Festival universitaire. Auparavant, elle a exercé les fonctions de directeur administratif et financier de l’Opéra-théâtre d’Avignon. Elle est publiée chez Le Passeur.

 

Pauline Tremblay : Artiste chorégraphique et danse thérapeute. Elle travaille en tant qu’interprète pour différents chorégraphes et collabore avec des réalisateurs et metteurs en scène. En tant que chorégraphe, elle expérimente plus spécifiquement le format de la performance. Elle intervient également dans différents contextes qu’ils soient éducatif, artistique ou thérapeutique, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes. http://paulinetremblay.tumblr.com/

 

 

 

 


Publicités